Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Lacroix Immobilier, Agence immobilière LACROIX FALGARDE 31120

Venerque : le centre Guilhem a reçu le label «école en poésie»

Publiée le 05/02/2015

Le centre Guilhem de Venerque a reçu le label «école en poésie» décerné conjointement par l'association du «printemps des poètes» et l'OCCE. C'est la sixième école en haute garonne à être labellisée, le premier établissement du secteur médico-social du département. Le jury réuni au cours de l'été a décidé de récompenser l'établissement de Venerque au vu des travaux réalisés par les élèves et des projets menés par les enseignants autour de la poésie au cours de l'année scolaire.

Les enseignants de l'IME, Vincent Calvet et Sylvie Vivet ont mené tout au long de l'année scolaire précédente un projet autour de la poésie impliquant les élèves des classes B et C, projet tournant autour de l'œuvre poétique du poète Pierre Soletti. Des ateliers d'écriture ont été mené tout au long de l'année par les enseignants. Les élèves ont pu également travailler la lecture à voix haute de poèmes avec l'éducateur musical Philippe Ruiz. Début juin, Pierre Soletti est venu passer une journée à Guilhem, il a animé des ateliers sonores avec les jeunes. Ont également participé à la journée «Guilhem en poésie» éducateurs scolaires, éducateurs ou rééducateurs.

Parmi les innovations de l'année, on peut signaler l'élection d'un «poème du mois» qui donne lieu à un accrochage artistique en extérieur sur des arbres du terrain de l'IME.

Le «Printemps des poètes» est une association loi 1901 créée en 2001 par Jack Lang, financée à la base par le ministère de l'éducation nationale et le ministère de la culture. Elle a pour vocation d'encourager, de fédérer et mettre en réseau toutes les actions menées sur le territoire en faveur de la diffusion la plus large possible de la poésie. Le label «école en poésie», décerné pour trois ans, est important car il vient encourager et récompenser les enseignants menant des actions de ce type dans leurs établissements.

Ce projet n'aurai pu se faire sans le soutien de la direction du «Pôle enfance plurielle» de l'ARSEEA Me Santène, directrice, Me Etchart, directrice adjointe et la maison des écrivains de Paris qui ont soutenu moralement le projet et l'ont co-financé.

Notre actualité