Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Lacroix Immobilier, Agence immobilière LACROIX FALGARDE 31120

Venerque : 14-18 : vie et mort sur le front

Publiée le 17/06/2014

Le rideau est tombé sur la remarquable exposition sur la grande guerre organisée par l'association du patrimoine. «C'est dommage qu'elle ne soit pas prolongée» regrettent certains visiteurs, littéralement séduits par la qualité de cet hommage aux poilus de Venerque et du Vernet. Ils ont été plusieurs milliers depuis le 22 mai à découvrir cette riche exposition à la mairie, à la salle des fêtes, à la médiathèque. Les deux municipalités, l'association du patrimoine de Germaine Caillaux, les anciens combattants avec à leur tête Pierre Carrière, l'office national des anciens combattants (ONAC) ont réussi un travail de mémoire considérable qui a connu son apogée samedi matin. Michel Duviel maire de Venerque, son collègue du Vernet Serge Demange ont présidé l'inauguration avant de conduire le défilé patriotique au monument aux morts pour un dépôt de gerbes. Pierre Carrière cita un à un le nom des combattants des deux villages morts pour la France durant la grande guerre. Un instant de recueillement ponctué des chants de la chorale Vocal'Hyse et de la Marseillaise par l'école de musique. Auparavant le public avait admiré l'exposition sur le thème «Récit de la vie et de la mort au front des 61 garçons de nos deux villages» ; un travail très documenté du au comité de pilotage animé par Jacques Breton, Laurent Chèze et Claudette Sarradet. Au nom des deux municipalités, Michel Duviel remercia tous les acteurs de cet acte de mémoire «opéré dans le strict respect de la vérité historique tout en étant le garant d'une lecture intègre du passé. Commémorer le passé c'est rendre hommage au sacrifice de nos pères mais aussi intégrer les leçons tirées de nos erreurs» dit-il.

Les soldats au front

L'exposition est illustrée de documents d'époque, de photos d'archives et rend hommage aux poilus de Venerque et du Vernet tombés au champ d'honneur. Laurent Chéze est l'un des acteurs de ce travail de recherches pendant 8 mois. En croquant par ses aquarelles des portraits de poilus victimes de la grande guerre, l'auteur de «carnets de voyages», a dépassé sa vocation de peintre-dessinateur pour prendre l'habit de l'historien. Il a voulu savoir comment ces jeunes venerquois étaient morts, sur le champ de bataille. Par un travail de recherches titanesque, il a pu reconstituer la fin de vie de ces jeunes héros. Mieux il a retrouvé trace de six victimes dont les noms ne sont pas inscrits sur le monument aux morts. «Toutes ces victimes de l'atrocité de la guerre seraient fières aujourd'hui de notre travail de mémoire» conclut Laurent Chéze. Parmi les pièces les plus émouvantes de l'exposition on relèvera la musette du poilu, la boîte à pansements, le croquis d'avions ennemis distribué à chaque soldat. Les douilles d'obus ont impressionné les visiteurs ; de même que cette sacoche du vaguemestre qui transportait le courrier dans les tranchées et un album illustré de correspondances de guerre trouvé dans une décharge publique de l'Héraut.

Notre actualité