Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Lacroix Immobilier, Agence immobilière LACROIX FALGARDE 31120

L'actualité de CENTURY 21 Lacroix Immobilier

Toulouse : 5e ville la plus embouteillée de France

Publiée le 17/03/2014

Les usagers du périphérique ne diront pas le contraire : les routes toulousaines sont de plus en plus congestionnées aux heures de pointe ! Un palmarès publié par l’Inrix, fournisseur mondial d’informations trafic, place Toulouse en cinquième position des villes les plus embouteillées de France.

Le tramway, un bon début : alors que la ligne de tramway s’est allongée à la fin de l’année 2013, Michel Rivet, président de l Automobile Club du Midi, pense que les infrastructures n’étaient pas adaptées à l’afflux massif de nouveaux habitants dans la métropole. «Ici, nous avons souci d’aménagement. Chaque année plus de 20 000 personnes viennent s’installer à Toulouse ou dans son agglomération, alors que les infrastructures ont 10 ans de retard. Le tramway c’est un bon début mais cela ne suffit pas», analyse cet homme, qui préconise une «super-rocade» dédiée aux trafics touristique et commercial. Un avis partagé par la fédération nationale des associations des usagers des transports en Haute-Garonne. «Il va falloir changer les habitudes des usagers pour décongestionner la ville. La municipalité est obligée de miser sur les transports collectifs, il faut rattraper le retard, nous n’avons plus le droit à l’erreur. Nous devons dissuader les gens de venir en voiture à Toulouse, mais pour cela, il faut un excellent réseau avec des parkings», estime Alain Berthoumieux, le délégué départemental. De son côté la mairie n’est pas si alarmiste à propos des embouteillages. «On est la quatrième ville de France, c’est normal qu’il y ait du monde. Nous travaillons pour améliorer les voies de communication. Il faut aussi penser aux habitants de l’agglomération. Il nous faut plus de temps. Ce n’est pas en six ans que l’on rattrape vingt ans de retard», conclut Bernard Marquié, adjoint à la ville et délégué à la circulation

Notre actualité