Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Lacroix Immobilier, Agence immobilière LACROIX FALGARDE 31120

Lagardelle sur Lèze : prévention des inondations une nouvelle programmation

Publiée le 15/12/2014

1875, 1932, 1952, 1977, 2000, 2007… les crues en vallée de la Lèze peuvent être catastrophiques. Les nouveaux élus du SMIVAL en sont conscients et souhaitent poursuivre la mise en œuvre d'une politique publique de gestion des rivières et de prévention des inondations, initiée dans le cadre du PAPI Lèze, le Programme d'Actions de Prévention des Inondations. Constatant que les grands ouvrages structurants, initialement prévus, ne pourront pas être réalisés dans le cadre de la programmation financière actuelle, les élus du SMIVAL ont travaillé une nouvelle programmation avec les représentants de l'état, les sous-préfets Gillery et Beyries. Cette réorientation des actions a été examinée et approuvée lors du dernier Comité syndical, le 28 octobre. Cette nouvelle stratégie a été présentée le 4 décembre par le président du SMIVAL, Jean-Jacques Martinez au député de l'Ariège, Alain Fauré, en présence des élus de la vallée : Laurent Panifous, François Vanderstraeten, Philippe Jaloux, Véronique Grandet et Paul Franquine, tous délégués syndicaux au SMIVAL.

Pour les prochaines années, cette programmation prévoit essentiellement des aménagements hydrauliques visant à faciliter les écoulements, la protection des habitations les plus exposées, la poursuite des travaux d'entretien des cours d'eau et de plantation de haies sur les coteaux et dans le fond de vallée. L'aménagement du secteur aval sera également étudié pour envisager des aménagements hydrauliques au bénéfice des communes de Labarthe-sur-Lèze et le Vernet.

Enfin, les élus n'excluent pas des solutions individuelles mais souhaitent que le dispositif proposé par l'État ne soit pas une sanction financière. «Il faut que l'État propose un dispositif équitable d'incitation pour les populations installées en zone inondable qui ne sont généralement pas des populations aisées» souligne Jean-Jacques Martinez, qui préside le syndicat depuis les élections du printemps. «Cette exigence de solidarité doit être au cœur de notre politique de gestion des inondations».

Notre actualité